Charleroi °C
  25.11.2017 Ferienhaus Ostsee
«  octobre 2017  »
lmmjvsd
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Origine des visiteurs

Les abeilles

Les abeilles sont de petits insectes très importants pour la nature.

 

Il y a trois castes d'abeilles : les ouvrières, la reine et les mâles ou faux-bourdons.

Les ouvrières sont les plus nombreuses, la reine est unique et les mâles sont présents en période de reproduction.

 

Le corps est constitué de trois parties : la tête, le thorax et l'abdomen.  Les abeilles n'ont pas de squelette interne mais un squelette externe appelé exosquelette.  Le corps est couvert de poils.  Les abeilles les plus âgées sont plus lisses que les jeunes car elles ont usé leurs poils par frottement.  Elles possèdent 6 pattes comme tous les insectes et deux paires d'ailes.

 

Corps de l'abeille

 

Le nombre d'abeilles varie selon la grosseur de l'essaim.  1 kg d'abeilles compte environ 10 000 abeilles.  En général, on compte 30 à 40 000 ouvrières, un reine et +- 1500 mâles dans une ruche.

 

On peut reconnaître aisément les trois types d'abeilles si on a un bon coup d'oeil.

Les trois types d'abeilles de la colonie

La reine est reconnaissable à son abdomen nettement plus allongé et à sa démarche particulière.  Les mâles sont plus gros, plus trapus et ont des yeux plus grands.

La reine a un rôle bien précis : perpétuer la ruche en pondant chaque jour entre 1500 et 2000 oeufs.  Par sa présence et ses hormones, elle organise aussi le travail dans la ruche.  Elle sort après sa naissance pour se faire féconder par plusieurs mâles de manière à profiter de sources génétiques différentes.  Elle ne sort plus de la ruche sauf en cas d'essaimage où elle part avec une partie des ouvrières et des mâles pour recréer un nouvel essaim.

La reine est bien reconnaissable grâce à son marquage.

 

 

On reconnaît la reine à son abdomen plus allongé.

 

 

 

Les mâles sont présents pour la reproduction et sont incapables de se nourrir seuls.  A la fin du mois de juillet-août, les ouvrières chassent les mâles de la ruche.

Un mâle bien reconnaissable.

 

 

Mâle en discussion avec une ouvrière.

 

 

 

 

 

Les ouvrières sont chargées de tout le travail à l'intérieur et à l'extérieur de la ruche.  Elles nourrissent la reine, la stimulent à pondre, nettoient, construisent et réparent les cellules dans les rayons.  Elles nourrissent les larves, ventilent la ruche pour faire baisser la température, colmatent les fissures avec de la propolis, protègent l'entrée contre l'invasion d'intrus.  Au-dehors, elles récoltent l'eau, le nectar, le pollen et la propolis.  Elles transforment le nectar en miel et l'entreposent dans les cellules.  Une abeille vit en moyenne 40 à 50 jours depuis la ponte de son oeuf.  Les abeilles nées à la fin de la saison, début septembre, ont plus de chance car elles vont vivre jusqu'en février-mars car elles ont moins de travail et ne sortent pas pour les récoltes.  Lors de leur récolte, les ouvrières pollinisent les fleurs qu'elles visitent, ceci au plus grand bonheur de la nature et permettent ainsi aux différentes espèces de végétaux de se reproduire.

 

Abeille ramenant du pollen dans ses corbeilles.

 

 

 

Abeille en plein butinage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chronologie de la vie des abeilles

ponte larve chrysalide naissance
reine jour 1 jour 4 jour 9 jour 16
mâles jour 1 jour 4 jour 9 jour 24
ouvrières jour 1 jour 4 jour 9 jour 21

 

 

Vie de la colonie :

 

La reine reprend sa ponte après l'hiver.  Le nombre d'abeilles augmente très vite pendant que les ouvrières commencent les récoltes.  Ces récoltes poursuivent deux buts : nourrir les individus de la ruche et constituer les réserves pour le prochain hiver.  Les mâles feront leur apparition au printemps.

Si le nombre d'abeilles est de plus en plus important, la ruche devient vite encombrée.  Les ouvrières se mettent à bâtir des cellules royales qui pourront donner naissance chacune à une nouvelle reine.  En fait, la reine pond le même oeuf que pour les ouvrières mais l'oeuf dans la cellule royale reçoit un traitement de faveur, une nourriture plus riche qui lui permettra de donner naissance à une reine.

Lorsque la ou les nouvelles reines sont prêtes à éclore, la vieille reine quitte la ruche avec une partie de la colonie.  On appelle cela l'essaimage.  L'essaim reste à proximité de la ruche, dans les branches d'un arbre, puis se dirige vers le nouvel abri découvert par des éclaireuses.  Pendant ce temps, une reine est née dans la ruche qui comporte maintenant moins d'habitants.  Cette nouvelle reine va se débarrasser des autres reines encore dans les alvéoles pour rester la seule.  La nouvelle élue va effectuer son vol de fécondation et reprendre le cycle de la ruche.

 

 

Un essaim regroupé sur un arbre.

 

 

 

 

 

Naissance d'une abeille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ponte diminue au milieu de l'été pour s'arrêter en hiver.  Durant la période froide, les abeilles se serrent en grappe pour se tenir chaud en consommant du miel récolté pendant la bonne saison.  Les mâles ne passent pas l'hiver car ils ont été expulsés à la fin de l'été.

 

© Cours d'apiculture de l'école apicole de Fosses-la-ville : www.laplanchedenvol.be