Charleroi °C
  25.11.2017 Ferienhaus Ostsee
«  novembre 2017  »
lmmjvsd
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
Origine des visiteurs

De la ruche au pot de miel




Les hausses sont ramenées du rucher vers la miellerie.




Hausse pleine de miel



Cadre de hausse rempli de miel et complètement operculé

(alvéoles sont obturées par de la cire)




Désoperculation des cadres (enlever la couche de cire pour accéder au miel)






Les cadres désoperculés sont placés dans l'extracteur.


Extracteur radiaire à neuf cadres.



Quelques tours de manivelle pour extraire le miel...



Le miel commence à couler hors de l'extracteur !



Plus on tourne et plus le miel est extrait...



Ensuite, passage dans des filtres de plus en plus fins pour

éliminer tous les déchets (cire,...)




 

Après 24 h , on va enlever l'écume naturelle qui s'est formée à la surface.

Ce sont en fait de petites bulles d'air créées lors de l'extraction.  Elles

sont emprisonnées dans une fine pellicule de miel.

 

 

 

Le moyen le plus simple et le plus efficace consiste à utiliser un fin tissu

humide (style étamine) et à le plaquer sur la surface de l'écume de manière

à ce que celle-ci s'y colle. En s'y reprenant à plusieurs fois, on l'élimine

complètement...

 

 

 

 

 

Le miel va rester dans le maturateur pendant plusieurs jours.

Mais on ne va pas le laisser tranquille pendant ce temps.

Chaque jour, matin et soir, on va le malaxer de manière à lui donner

son onctuosité et sa consistance.  On utilise pour cela un outil qui

ressemble à une grande hélice en inox.  Elle ne sert qu'à cet usage.

 

 

 

Quand le miel est à point, il ne reste plus qu'à le mettre dans les pots.

 





 

Et pour terminer, l'étiquette !